Tag Archives: sésame

Un printemps tout en amande…

14 Avr

Les prochaines recettes…

 

 

 

 

 

 

Lunettes à la confiture

15 Août


J’adooooooooooooooore les lunettes à la confiture. Elles me rappellent ma première fête d’anniversaire où j’ai invité mes copines et où j’étais fière de faire goûter les gâteaux de ma maman. On les appelle « Halwat al qata3a », parce qu’on utilise une qata3a, un emporte-pièce. On peut les fourrer à la confiture de fraise, abricot, au nutella, au caramel, au miel, et les recouvrir de sucre glace, de noix de coco râpée, d’amandes effilées, de cacahuètes ou noisettes grillées en miettes, ou même pistaches, des graines de sésames… C’est sans fin !


Pour 80 losanges (vous pouvez diviser les quantités) :

400g de farine

180g de sucre, une pincée de sel

60g de poudre d’amandes

200g de beurre mou

2 oeufs

De la confiture de fraise et des amandes effilées pour la déco

 

1/ Mélanger dans un saladier la farine, la poudre d’amande, l’oeuf, le sucre et le sel. Sabler du bout des doigts.  Ajouter le beurre en petits morceaux et pétrir.

2/ Faire une boule et mettre au frais 1 heure.

3/ Sortir la pâte du frigo. Fariner un plan de travail et étaler la pâte au rouleau à pâtisserie (environ 2 à 3mm d’épaisseur). Découpez à l’aide d’un emporte-pièce vos lunettes ou petits cercles, vous ferez un petit trou au centre sur la moitié des biscuits (comme ça on a un biscuit entier en bas, et un avec un petit trou au dessus, donc toujours trouer un sur deux). Pour faire le trou, j’ai utilisé un mini emporte-pièce mais vous pouvez utiliser un bouchon de bouteille, de stylo (sans l’encre bien sûr). Disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Réutilisez les chutes de pâte en ré-étalant et redécoupant etc

4/ Préchauffez votre four à 180°. Enfournez une quinzaine de minutes. Si votre pâte est irrégulière (des coins plus épais que d’autres) vous risquez d’avoir à retirer du four quelques losanges qui cuiront plus vite que d’autres plus épais. Donc, surveillez bien la cuisson.

5/ Une fois cuits, laissez les biscuits refroidir. Pendant ce temps, faites griller à sec vos amandes effilées sur une poelle sèche, en remuant doucement à la cuiller en bois. Attention à ne pas les brûler (feu doux). Emiettez un petit peu et réservez. Faites chauffer votre confiture au micro ondes ou à la casserole, pour la rendre plus liquide.

6/ Essayez d’assembler les biscuits deux par deux. A l’aide d’un pinceau, badigeonner le biscuit entier d’un côté (le côté qui était contre la plaque) et le biscuit à trous des deux côtés. Collez et posez le dessus des lunettes sur vos amandes effilées. Faites cela pour tous les biscuits. Vous pouvez, au lieu des amandes effilées, poser le biscuit sur de la noix de coco en poudre. Le fait de badigeonner le dessus des lunettes fait que les amandes ou la noix de coco reste collée sur le biscuit. Vous pourrez ainsi le conserver plus longtemps sans que ça ne se détache.

7/ Etape importante : dégustez !

Bouchnikha… Petite soeur de la Chebakya

12 Août


Le mois de Ramadan approche, et déjà on salive à l’idée de savourer ses délices. Chebakya, Makroud, ou Zlabia pour les plus sucrés… Baghrir, Meloui, Msemen, Rzayza, Batbout pour les amoureux de crêpes… Harira, Chorba, Soupe d’orge, petits pains farcis, Briouates, Bricks à toutes les sauces pour les papilles salées… On ne manque jamais d’idée en ce mois, le ventre vide, la tête pleine. La cuisine prend une saveur particulière, et le soir, encore faut-il pouvoir tout manger ! Un jeûneur a souvent les yeux plus gros que le ventre (allez pour le fun, on se le fait en arabe : 3aynik kbar men kerchek !!!) Cette petite douceur au miel est très facile à réaliser. Seule condition (et encore), il vous faut une machine à faire les pâtes. images Les ingrédients sont très simples, et ça ne prend pas beaucoup de temps à faire, ni à manger … On les déguste avec un bol de harira, avec un thé à la menthe, ou comme moi, nature ! Ca fond en bouche et laisse la douceur sucrée du miel vous séduire. Un pur bonheur ! Le seul défaut que je lui trouve moi perso, on n’y trouve pas d’épices comme la Chebakya, un peu d’anis lui donnait un ptit goût épicé en plus. Ca n’engage que moi et peut-être que beaucoup la font épicée déjà. Moi, j’ai utilisé la recette de base pour ne pas me planter, la prochaine sera différente…



Pour 2 plateaux de petites bouchnikhettes :

250g de farine

75g de beurre fondu

25cl de lait tiède

Un peu de sel, de levure chimique et un peu de levure boulangère, de sucre vanillé

De l’huile pour la friture et du miel pour l’enrobage. Pour la déco, quelques graines de sésame grillées si vous aimez.

Faites un puits dans votre farine, y mettre les levures, sel et sucre vanillé et versez-y le beurre fondu et le lait tiède. Mélanger et former une boule. Faites des boules de la taille d’une pomme et faites les passer à la machine à pâtes. Faites passer d’abord pour l’étaler, puis quand vous obtenez la finesse souhaitée, faites passer au rouleau à pâte.

patesPrenez 8 à 10 bandelettes et pincez les deux bouts à 4 ou 5cm d’intervalles pour former la bouchnikha. Coupez et réservez. Répétez la même action jusqu’à plus pâte. Faites frire dans un bain d’huile chaude (attention les mains!). Une fois dorées, retirez les bouchnikhettes et plongez les directement dans le miel pour qu’elle l’absorbe bien. Laissez égouttez sur une grille ou dans une passoire. Décorez si vous le souhaitez de quelques graines de sésame grillées (moi j’aime pas le sésame, je les ai laissées toutes simples) et ensuite…. euh….. dégustez !


Bon appétit !