Archive | Pâtisserie RSS feed for this section

Dacquoise amande-noisette & crème pâtissière au chamallow tagada

23 Avr

Ou comment je me suis découvert une nouvelle vocation : Rateuse de gâteau professionnelle !!!!!

Tout commençait si bien pourtant, j’avais mixé mes amandes et mes noisettes, j’avais monté ma meringue, jusqu’au moment de les enfourner…. Ce n’était pas vraiment le résultat souhaité… Plus plat et collant que prévu. Alors l’illusion d’une meringue n’était qu’un pauvre glaçage royal auquel j’aurais rajouté ma poudre de fruits secs… D’où le carnage au moment de décoller le tout de ma feuille. Je préfère oublier ce moment douloureux de ma vie. Bon, on y croit encore, on essaie de rattraper le coup (rattraper le coup ?) mais faut pas trop pousser mémé dans les orties (ou les bégonias pour certaines) un ratage comme celui là ne se rattrape pas ! Sauf si…… on peut camoufler le désastre avec de la pâte à sucre et du gel pailleté… (bon je suis réaliste j’ai rien sauvé du tout…)

Etant donné qu’à la base c’était un gâteau pour fêter le permis du cadet de la famille, je me suis amusée à lui faire un petit A de jeune conducteur (à placer à l’arrière gauche de la voiture pendant 3 ans) ((le vrai disque hein, pas le gâteau…))

Oeufs de Pâques Facebook & Gâteau macaron mousse vanille framboise de chez Picard

19 Avr

Comment à l’Institut des langues un cours spécial Pâques et printemps donne naissance à un oeuf pas tout à fait traditionnel… Ou plutôt comment une jeune prof a oublié qu’elle tenait le rôle de l’adulte normalement ennuyeux et pas trop déluré =>>> Peindre un oeuf de Pâques version Facebook, c’est plutôt sympa !

Dans un autre registre, plus goûtu ma foi… J’ai testé le Macaron aux framboises de chez Picard. Un entremet biscuit macaron, une mousse vanillée et quelques framboises bien goûteuses. Le mariage est bien choisi et l’acidité des framboises est parfaite avec le sucré de la mousse. Seul bémol, on ne sent quasi pas l’amande du macaron.

Un printemps tout en amande…

14 Avr

Les prochaines recettes…

 

 

 

 

 

 

Macarons réussis :)

7 Mar


Oyé oyé mon bon peuple ! Le miracle s’est produit, les cieux ont été cléments, la collerette est née et le macaron s’est enfin dévoilé !!!! Alors sur un fond de « Chérie coco faut pas blaguer … » je vous livre la recette :

 

Pour une vingtaine de macarons au chocolat :

Ingrédients

Pour la ganache au chocolat : 40mL de crème liquide, 50g de chocolat noir, 10g de beurre

Pour les coques :

  • 35g d’amandes en poudre, 65g de sucre glace, 4g de cacao
  • 30g de blancs d’oeufs séparés la veille à température ambiante, 10g de sucre

Préparation

Préchauffer le four à 160° (th 5-6)
Pour la ganache, faire chauffer au micro-ondes la crème, verser sur le chocolat et le beurre et homogénéiser. Laisser refroidir.
Pour les coques, mixer finement le cacao, la poudre d’amandes et le sucre glace, puis tamiser dans un saladier ou sur une feuille de cuisson.
Monter le blanc en neige, lorsqu’il commence à former un bec de perroquet, ajouter le sucre en poudre. Lorsque la meringue est ferme, arrêter le batteur.
Verser en deux fois le tant pour tant (amandes+sucre+cacao) sur la meringue. A l’aide d’une maryse, travailler de bas en haut le mélange. Lorsque le mélange est homogène, continuer à le travailler jusqu’à ce qu’il soit lisse et qu’il forme un ruban qui se détache lorsque vous soulevez la maryse.
Remplir votre poche sans la découper. Enlever les bulles d’air en amenant bien toute la préparation au bout de la poche. Couper la pointe de la poche en un trait horizontal droit.
Sur une feuille de papier cuisson ou une feuille siliconée, coucher les macarons en quinconce (en rang d’oignon), de taille régulière. Bien tenir votre poche à la verticale.
Enfourner 10 à 12 minutes à 160° en déposant votre plaque sur le lèche frites déjà chaud.
Les macarons sont cuits lorsqu’ils résistent un peu quand on essaie de les bouger sur la plaque. Attendez un peu et décollez les.
Garnissez la moitié des coques de votre ganache et formez les paires avec l’autre moitié.

Conseils

1.Lorsque vous préchauffez votre four, laissez y toujours une plaque lèche-frites à chauffer, l’inertie thermique favorisera une belle cuisson des macarons, vous y déposerez votre plaque pour les cuire.
2.Pour éviter que la feuille de cuisson ne bouge pendant que vous couchez les macarons, avec votre doigt, prélevez un peu de pâte (du bout du doigt) et collez en sur les 4 coins de la plaque avant de déposer votre feuille, elle sera fixée.
3.Les macarons sont à déguster le lendemain de leur cuisson. Vous seriez bien déçus de les goûter à la sortie du four, même fourrés. Ils auront la parfaite texture, moelleuse et goûteuse après une nuit dans une boîte hermétique.
4. La cuisson des macarons est bien meilleure dans un four à chaleur tournante (ce qui explique mes moult ratages précédents)

 


Petits coeurs de la St Valentin…

14 Fév

Je te cherche par-delà l’attente
Par-delà moi-même
Et je ne sais plus tant je t’aime
Lequel de nous deux est absent

Paul Eluard

Recette par ici

Gâteau norvégien à la rhubarbe

16 Mai

A défaut d’avoir pu aller à Oslo à cause du gentil volcan Eyjafjöll (allez-y prononcez le!), je me suis régalée avec ce gâteau de nos amis les Norvégiens… Je suis tombée sur la recette dans ce joli blog Cooking Books


 

 

Ingredienser : (« Ingrédients » pour les pauvres incultes qui ne savent pas parler norvégien)

160g de farine    **   60g de beurre fondu

80mL de lait demi écrémé    **    2 œufs

1 cuiller et demi de levure chimique    **    ~ 180g de sucre

2 bâtonnets de rhubarbe coupés en petits morceaux et laissés macérer dans un sirop (eau+sucre)

J’y ai ajouté pour ma part : 3 petites fraises et 3 cuil à soupe de noisettes en poudre (de l’amande aurait été meilleure)

 

 

La oss kokk ! (« Let’s cook », merci google translation, si ça se trouve je viens de dire « Salut les morues » en norvégien…)

1/ Faites cuire votre sirop, une fois fait, déposez y les petits morceaux de rhubarbe et laissez macérer une bonne heure voire plus.

2/ Mélanger dans un saladier, les oeufs et le sucre jusqu’à obtenir un mélange mousseux, jaune pâle. Ajoutez le beurre fondu et le lait tout en mélangeant. Ajoutez ensuite la farine, la levure et la poudre de noisettes.

3/ Préchauffez le four à 180°. Dans un moule beurré, versez la préparation. Égouttez la rhubarbe et déposez sur la pâte vos petits morceaux de rhubarbe et fraise de façon à recouvrir entièrement la surface de la pâte.

4/ Enfournez pour 30 à 35 minutes à 180°. Laissez refroidir. Vous pouvez servir vos parts nappées du sirop à la rhubarbe (bon ok, ça fait un peu sucré sur les bords j’abuse…)

Elle se sent seule dans ce corps qu’elle traîne littéralement. Elle veut une place dans ce monde. Il a perdu une part de lui même et porte un lourd secret dont il essaie de débarrasser son corps. Il ne veut pas faire partie du monde. Ses amis sont les nombres. Ils se croiseront, se reconnaitront, partageront leur solitude et s’éloigneront. Les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes. Ils occupent leur place dans la série infinie des nombres naturels , écrasés comme les autres entre deux semblables, mais à un pas de distance[…]il avait appris que certains nombres premiers ont quelque chose de particulier.

Les mathématiciens les appellent « premiers jumeaux ».

Il pensait qu’elle et lui étaient deux nombres premiers jumeaux, isolés et perdus, proches mais pas assez pour se frôler vraiment.

(Paolo Giordano, La solitude des nombres premiers. Avril 2010)

Tarte aux pommes épicée

9 Mai

Une envie de tarte aux pommes depuis que ma gentille supérieure m’a parlé du succès de sa pizza aux pommes et caramel au beurre salé, je n’ai pas eu la force de faire une pâte à pizza et j’avais une pâte sablée vanillée qui me suppliait de la cuisiner. Des jolies pommes golden, de la confiture de lait et quelques épices très impatientes. Tout pour que je prépare une tarte quoi…

Ingrédients :

1 pâte sablée

3 pommes golden

2 petits pots de compote de pommes

Une pincée de fleur de sel, une cuil à café de beurre demi sel

De la confiture de lait ou du caramel au beurre salé (Carabreizh)

De la fève tonka

De la noix de muscade

Du macis

Préparation :

1/ Abaisser la pâte et foncer le moule. Piquer à l’aide d’une fourchette la pâte et verser la compote de pommes. Eplucher les pommes et les couper en quarts, puis en fines lamelles. Les disposer selon vos envies sur le fond de tarte en les arrosant d’un petit peu de jus de citron frais.

2/ Faire fondre le caramel ou confiture de lait et verser sur les pommes. Râper une fève tonka, un peu de noix de muscade et du macis (fleur qui recouvre la noix de muscade). Saupoudrer d’une pincée de fleur de sel.

3/ Préchauffer le four à 200°. Enfournez pendant une demi heure environ (à vérifier), à mi-cuisson, mettre la noix de beurre en petits morceaux sur la tarte et laisser cuire.

4/ Servir et se régaler!