Archive | Gourmandises marocaines RSS feed for this section

Un printemps tout en amande…

14 Avr

Les prochaines recettes…

 

 

 

 

 

 

Publicités

Petits coeurs de la St Valentin…

14 Fév

Je te cherche par-delà l’attente
Par-delà moi-même
Et je ne sais plus tant je t’aime
Lequel de nous deux est absent

Paul Eluard

Recette par ici

Macarons à la noix de coco

15 Août


Cette recette est vraiment très simple à réaliser et c’est une de celles qui me rendent fière de maman (bon, oui je suis toujours fière de ma maman…) parce qu’elle est sortie de sa ptite tête comme ça pour le fun ! Alors, pitié ne brisez pas mes rêves, ne venez pas me dire qu’elle existe déjà depuis belle lurette. A mes yeux, c’est la recette de ma maman ! Un peu de rêve ne fait pas de mal hein… Alors je poste vite cette recette pour une miss shateenes du forum cuisine testée qui m’en a fait la demande. Une seconde recette, sans photo cette fois, suivra pour une variante juste « biscuit nature » sans noix de coco, ni amande, ni noix, ni rien en fait 🙂 Pour la base nature de ces délicieux petits gateaux qu’on peut décliner au gré des envies, et au gré du placard!

Ingrédients pour la pâte :

500g de noix de coco, 200g de sucre glace

3 blancs d’oeufs, 1 jaune d’oeuf

1 petite pincée de levure chimique, 2 sachets de sucre vanillé

1cuil à soupe de beurre

1cuil à soupe de jus de citron, ou 1cuil à café de zeste de citron, ou 3 gouttes d’arôme de citron (il est plus fort en goût)

Pour la crème :

1 blanc d’oeuf

Du sucre glace (une centaine de gramme ou plus, tout dépend de la texture crémeuse que vous obtiendrez)

Des fruits confits pour la déco

1/ Mixer finement la noix de coco pour obtenir une poudre. Dans un saladier, battre les blancs d’oeufs en neige, quand ils commencent à prendre, verser petit à petit les 200g de sucre glace et les 2 sachets de sucre vanillé, le citron puis la toute petite pincée de levure chimique. Vous obtiendrez une meringue.

2/ Dans un autre saladier, sabler le beurre, le jaune d’oeuf et la poudre de noix de coco jusqu’à obtenir une pâte homogène, molle mais pas liquide ni trop sèche. Ne vous inquiétez pas, si il reste des grumeaux, ils disparaitront quand vous les mélangerez à la meringue.  Ajouter la meringue à la pâte de noix de coco et battre au batteur éléctrique. Votre pâte à macaron est prête ! Elle est collante, c’est normal !

3/ Sur une plaque, disposez une feuille de papier sulfurisé ou huilez et farinez un peu. A l’aide d’une douille (avec ou sans motif), prenez un peu de pâte (ça colle) et faites sortir vos petits macarons de la forme que vous voulez (ronds, ou comme sur la photo, ou longs, etc) Disposez un fruit confit sur chaque macaron (toujours 2 macarons ayant la même couleur pour pouvoir les assembler)

4/ Enfournez à 180° 7 à 10min (c’est ce que mon four me donne, mais surveillez la cuisson, quand ils commencent à dorer, c’est bon, sauf si vous les aimez bien bronzés mais bon c’est de la noix de coco ça doit quand même rester un peu blanc !)

Préparation de la crème fourrée :

Battre un blanc d’oeuf en ajoutant progressivement le sucre glace. Quand vous obtenez une texture crémeuse qui se tient bien, pas trop liquide, votre crème est prête. Donc tout dépendra de la taille de votre oeuf, y en a qui auront besoin 100g de sucre glace, d’autres plus… Divisez votre crème autant que vous avez de couleurs à y mettre assorti aux fruits confits utilisés). Dans chaque bol, ajouter votre colorant et mélanger. Cette crème peut-être conservée au frais 2 jours si vous ne l’utilisez pas entièrement (mais c’est mieux de l’utiliser tout frais tout neuf).

Assemblage :

Déposez une petite cuillèr de crème sur un macaron et collez le à son camarade. Laissez sécher. Vos macarons sont prêts ! Vous pouvez les conserver jusqu’à un mois dans une boîte hermetique ou les déguster comme des gourmands à peine sortis du four !


Si vous n’êtes pas fan de noix de coco, vous pouvez le remplacer par de la noix en poudre. Le reste ne change pas ! Inutile de mettre des fruits confits sur ceux aux noix et vous les cuirez jusqu’à dorure (bah oui faut que ça rappelle la noix !). Et pour une meilleure déco, vous pouvez les fourrer avec la crème sans lui mettre de colorant, ou avec du caramel, confiture de lait précédemment présentée !

Lunettes à la confiture

15 Août


J’adooooooooooooooore les lunettes à la confiture. Elles me rappellent ma première fête d’anniversaire où j’ai invité mes copines et où j’étais fière de faire goûter les gâteaux de ma maman. On les appelle « Halwat al qata3a », parce qu’on utilise une qata3a, un emporte-pièce. On peut les fourrer à la confiture de fraise, abricot, au nutella, au caramel, au miel, et les recouvrir de sucre glace, de noix de coco râpée, d’amandes effilées, de cacahuètes ou noisettes grillées en miettes, ou même pistaches, des graines de sésames… C’est sans fin !


Pour 80 losanges (vous pouvez diviser les quantités) :

400g de farine

180g de sucre, une pincée de sel

60g de poudre d’amandes

200g de beurre mou

2 oeufs

De la confiture de fraise et des amandes effilées pour la déco

 

1/ Mélanger dans un saladier la farine, la poudre d’amande, l’oeuf, le sucre et le sel. Sabler du bout des doigts.  Ajouter le beurre en petits morceaux et pétrir.

2/ Faire une boule et mettre au frais 1 heure.

3/ Sortir la pâte du frigo. Fariner un plan de travail et étaler la pâte au rouleau à pâtisserie (environ 2 à 3mm d’épaisseur). Découpez à l’aide d’un emporte-pièce vos lunettes ou petits cercles, vous ferez un petit trou au centre sur la moitié des biscuits (comme ça on a un biscuit entier en bas, et un avec un petit trou au dessus, donc toujours trouer un sur deux). Pour faire le trou, j’ai utilisé un mini emporte-pièce mais vous pouvez utiliser un bouchon de bouteille, de stylo (sans l’encre bien sûr). Disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Réutilisez les chutes de pâte en ré-étalant et redécoupant etc

4/ Préchauffez votre four à 180°. Enfournez une quinzaine de minutes. Si votre pâte est irrégulière (des coins plus épais que d’autres) vous risquez d’avoir à retirer du four quelques losanges qui cuiront plus vite que d’autres plus épais. Donc, surveillez bien la cuisson.

5/ Une fois cuits, laissez les biscuits refroidir. Pendant ce temps, faites griller à sec vos amandes effilées sur une poelle sèche, en remuant doucement à la cuiller en bois. Attention à ne pas les brûler (feu doux). Emiettez un petit peu et réservez. Faites chauffer votre confiture au micro ondes ou à la casserole, pour la rendre plus liquide.

6/ Essayez d’assembler les biscuits deux par deux. A l’aide d’un pinceau, badigeonner le biscuit entier d’un côté (le côté qui était contre la plaque) et le biscuit à trous des deux côtés. Collez et posez le dessus des lunettes sur vos amandes effilées. Faites cela pour tous les biscuits. Vous pouvez, au lieu des amandes effilées, poser le biscuit sur de la noix de coco en poudre. Le fait de badigeonner le dessus des lunettes fait que les amandes ou la noix de coco reste collée sur le biscuit. Vous pourrez ainsi le conserver plus longtemps sans que ça ne se détache.

7/ Etape importante : dégustez !

Fleurs aux amandes, Al warda…

13 Août



Bouchnikha… Petite soeur de la Chebakya

12 Août


Le mois de Ramadan approche, et déjà on salive à l’idée de savourer ses délices. Chebakya, Makroud, ou Zlabia pour les plus sucrés… Baghrir, Meloui, Msemen, Rzayza, Batbout pour les amoureux de crêpes… Harira, Chorba, Soupe d’orge, petits pains farcis, Briouates, Bricks à toutes les sauces pour les papilles salées… On ne manque jamais d’idée en ce mois, le ventre vide, la tête pleine. La cuisine prend une saveur particulière, et le soir, encore faut-il pouvoir tout manger ! Un jeûneur a souvent les yeux plus gros que le ventre (allez pour le fun, on se le fait en arabe : 3aynik kbar men kerchek !!!) Cette petite douceur au miel est très facile à réaliser. Seule condition (et encore), il vous faut une machine à faire les pâtes. images Les ingrédients sont très simples, et ça ne prend pas beaucoup de temps à faire, ni à manger … On les déguste avec un bol de harira, avec un thé à la menthe, ou comme moi, nature ! Ca fond en bouche et laisse la douceur sucrée du miel vous séduire. Un pur bonheur ! Le seul défaut que je lui trouve moi perso, on n’y trouve pas d’épices comme la Chebakya, un peu d’anis lui donnait un ptit goût épicé en plus. Ca n’engage que moi et peut-être que beaucoup la font épicée déjà. Moi, j’ai utilisé la recette de base pour ne pas me planter, la prochaine sera différente…



Pour 2 plateaux de petites bouchnikhettes :

250g de farine

75g de beurre fondu

25cl de lait tiède

Un peu de sel, de levure chimique et un peu de levure boulangère, de sucre vanillé

De l’huile pour la friture et du miel pour l’enrobage. Pour la déco, quelques graines de sésame grillées si vous aimez.

Faites un puits dans votre farine, y mettre les levures, sel et sucre vanillé et versez-y le beurre fondu et le lait tiède. Mélanger et former une boule. Faites des boules de la taille d’une pomme et faites les passer à la machine à pâtes. Faites passer d’abord pour l’étaler, puis quand vous obtenez la finesse souhaitée, faites passer au rouleau à pâte.

patesPrenez 8 à 10 bandelettes et pincez les deux bouts à 4 ou 5cm d’intervalles pour former la bouchnikha. Coupez et réservez. Répétez la même action jusqu’à plus pâte. Faites frire dans un bain d’huile chaude (attention les mains!). Une fois dorées, retirez les bouchnikhettes et plongez les directement dans le miel pour qu’elle l’absorbe bien. Laissez égouttez sur une grille ou dans une passoire. Décorez si vous le souhaitez de quelques graines de sésame grillées (moi j’aime pas le sésame, je les ai laissées toutes simples) et ensuite…. euh….. dégustez !


Bon appétit !

Cornes de gazelle by Choumicha

3 Mai

Je traduirais dans cette rubrique les recettes de Choumicha pour ceux et celles qui ne sont pas arabophones.

Pour info, Choumicha anime désormais une émission culinaire en français

« La cuisine de Choumicha » sur CuisineTV.

Pour les cornes de gazelle by Choumicha, il vous faudra :

La pâte !

250g de farine

1cuil à soupe de miel, 2cuil à soupe d’huile

20g de beurre, 1 oeuf, 1 pincée de sel

1 pincée de gomme arabique

2 cuil à soupe d’eau de parfum (Ma zhar ?)

Un peu d’eau

Alors alors, on met tout en ensemble comme elle fait Choumicha 🙂 à la main ou au robot. Et on ajoute un peu d’eau doucement pour mélanger le tout. Dès que tous les ingrédients sont mélangés les uns aux autres,  sans grumeaux, ne plus ajouter d’eau et continuer à pétrir pour que cela forme une pâte ni liquide ni compacte. Une fois la pate prête, on forme des boules, que l’on recouvre d’un filet d’huile et on laisse reposer un peu.

Pendant ce temps…

La farce !

Alors Choumicha a fait des cornes de gazelle un peu différentes de celles que l’on croise habituellement. Ce qui change ? Un petit goût de noisette qui vient se mêler à l’amande et à la fleur d’oranger plus traditionnels. On va pas se gêner hein… Alors pour faire ce ptit tour de magie, on va faire du praliné (qui donnera ce petit goût de noisette).

Pour le praliné : faites griller 100g d’amandes au four quelques minutes, puis à chaud, les mixer à 100g de sucre.

Pour le reste de la farce : Mixer 500g d’amandes mondées avec environ 200g de sucre en poudre (le praliné est assez sucré donc inutile de trop mettre de sucre ici, mais normalement, si on ne met pas de praliné, c’est 1/2 de sucre pour 1 d’amandes, me suis-je bien faite comprendre? De même que si on n’utilise pas de praliné (par flemme ou par manque d’amandes) on devra utiliser environ 60g de beurre fondu pour former une « pâte d’amande » ). Ajouter donc le praliné, une pincée de gomme arabique et quelques gouttes d’eau de fleur d’oranger. Mélanger tout ça et former vos petits batonnets.

Pour l’assemblage, je vous invite à bien observer la démonstration de Choumicha à partir de la 7ème minute, rien ne vaut une bonne vidéo, même si on n’en comprend pas la langue. La déco est facultative. Une fois vos cornes formées, laissez reposer environ 12 heures. Enfournez à 170° pendant une douzaine de minutes. N’oublier pas de faire des piti trous avec une aiguille ou un cure-dent (propres hein bien sûr!) pour éviter que ça ne gonfle et se déforme.

Voilà, j’espère que je n’ai pas trop massacré la recette. En même temps, il est 3h du mat, faut pas trop m’en demander. Je re-jetterais un coup d’oeil demain, je serais un peu moins sous l’emprise de………. la fatigue (bah oui!)

A bientôt et bon appétit! (et bonne nuit)