Archive | août, 2009

Macarons à la noix de coco

15 Août


Cette recette est vraiment très simple à réaliser et c’est une de celles qui me rendent fière de maman (bon, oui je suis toujours fière de ma maman…) parce qu’elle est sortie de sa ptite tête comme ça pour le fun ! Alors, pitié ne brisez pas mes rêves, ne venez pas me dire qu’elle existe déjà depuis belle lurette. A mes yeux, c’est la recette de ma maman ! Un peu de rêve ne fait pas de mal hein… Alors je poste vite cette recette pour une miss shateenes du forum cuisine testée qui m’en a fait la demande. Une seconde recette, sans photo cette fois, suivra pour une variante juste « biscuit nature » sans noix de coco, ni amande, ni noix, ni rien en fait 🙂 Pour la base nature de ces délicieux petits gateaux qu’on peut décliner au gré des envies, et au gré du placard!

Ingrédients pour la pâte :

500g de noix de coco, 200g de sucre glace

3 blancs d’oeufs, 1 jaune d’oeuf

1 petite pincée de levure chimique, 2 sachets de sucre vanillé

1cuil à soupe de beurre

1cuil à soupe de jus de citron, ou 1cuil à café de zeste de citron, ou 3 gouttes d’arôme de citron (il est plus fort en goût)

Pour la crème :

1 blanc d’oeuf

Du sucre glace (une centaine de gramme ou plus, tout dépend de la texture crémeuse que vous obtiendrez)

Des fruits confits pour la déco

1/ Mixer finement la noix de coco pour obtenir une poudre. Dans un saladier, battre les blancs d’oeufs en neige, quand ils commencent à prendre, verser petit à petit les 200g de sucre glace et les 2 sachets de sucre vanillé, le citron puis la toute petite pincée de levure chimique. Vous obtiendrez une meringue.

2/ Dans un autre saladier, sabler le beurre, le jaune d’oeuf et la poudre de noix de coco jusqu’à obtenir une pâte homogène, molle mais pas liquide ni trop sèche. Ne vous inquiétez pas, si il reste des grumeaux, ils disparaitront quand vous les mélangerez à la meringue.  Ajouter la meringue à la pâte de noix de coco et battre au batteur éléctrique. Votre pâte à macaron est prête ! Elle est collante, c’est normal !

3/ Sur une plaque, disposez une feuille de papier sulfurisé ou huilez et farinez un peu. A l’aide d’une douille (avec ou sans motif), prenez un peu de pâte (ça colle) et faites sortir vos petits macarons de la forme que vous voulez (ronds, ou comme sur la photo, ou longs, etc) Disposez un fruit confit sur chaque macaron (toujours 2 macarons ayant la même couleur pour pouvoir les assembler)

4/ Enfournez à 180° 7 à 10min (c’est ce que mon four me donne, mais surveillez la cuisson, quand ils commencent à dorer, c’est bon, sauf si vous les aimez bien bronzés mais bon c’est de la noix de coco ça doit quand même rester un peu blanc !)

Préparation de la crème fourrée :

Battre un blanc d’oeuf en ajoutant progressivement le sucre glace. Quand vous obtenez une texture crémeuse qui se tient bien, pas trop liquide, votre crème est prête. Donc tout dépendra de la taille de votre oeuf, y en a qui auront besoin 100g de sucre glace, d’autres plus… Divisez votre crème autant que vous avez de couleurs à y mettre assorti aux fruits confits utilisés). Dans chaque bol, ajouter votre colorant et mélanger. Cette crème peut-être conservée au frais 2 jours si vous ne l’utilisez pas entièrement (mais c’est mieux de l’utiliser tout frais tout neuf).

Assemblage :

Déposez une petite cuillèr de crème sur un macaron et collez le à son camarade. Laissez sécher. Vos macarons sont prêts ! Vous pouvez les conserver jusqu’à un mois dans une boîte hermetique ou les déguster comme des gourmands à peine sortis du four !


Si vous n’êtes pas fan de noix de coco, vous pouvez le remplacer par de la noix en poudre. Le reste ne change pas ! Inutile de mettre des fruits confits sur ceux aux noix et vous les cuirez jusqu’à dorure (bah oui faut que ça rappelle la noix !). Et pour une meilleure déco, vous pouvez les fourrer avec la crème sans lui mettre de colorant, ou avec du caramel, confiture de lait précédemment présentée !

Publicités

Lunettes à la confiture

15 Août


J’adooooooooooooooore les lunettes à la confiture. Elles me rappellent ma première fête d’anniversaire où j’ai invité mes copines et où j’étais fière de faire goûter les gâteaux de ma maman. On les appelle « Halwat al qata3a », parce qu’on utilise une qata3a, un emporte-pièce. On peut les fourrer à la confiture de fraise, abricot, au nutella, au caramel, au miel, et les recouvrir de sucre glace, de noix de coco râpée, d’amandes effilées, de cacahuètes ou noisettes grillées en miettes, ou même pistaches, des graines de sésames… C’est sans fin !


Pour 80 losanges (vous pouvez diviser les quantités) :

400g de farine

180g de sucre, une pincée de sel

60g de poudre d’amandes

200g de beurre mou

2 oeufs

De la confiture de fraise et des amandes effilées pour la déco

 

1/ Mélanger dans un saladier la farine, la poudre d’amande, l’oeuf, le sucre et le sel. Sabler du bout des doigts.  Ajouter le beurre en petits morceaux et pétrir.

2/ Faire une boule et mettre au frais 1 heure.

3/ Sortir la pâte du frigo. Fariner un plan de travail et étaler la pâte au rouleau à pâtisserie (environ 2 à 3mm d’épaisseur). Découpez à l’aide d’un emporte-pièce vos lunettes ou petits cercles, vous ferez un petit trou au centre sur la moitié des biscuits (comme ça on a un biscuit entier en bas, et un avec un petit trou au dessus, donc toujours trouer un sur deux). Pour faire le trou, j’ai utilisé un mini emporte-pièce mais vous pouvez utiliser un bouchon de bouteille, de stylo (sans l’encre bien sûr). Disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Réutilisez les chutes de pâte en ré-étalant et redécoupant etc

4/ Préchauffez votre four à 180°. Enfournez une quinzaine de minutes. Si votre pâte est irrégulière (des coins plus épais que d’autres) vous risquez d’avoir à retirer du four quelques losanges qui cuiront plus vite que d’autres plus épais. Donc, surveillez bien la cuisson.

5/ Une fois cuits, laissez les biscuits refroidir. Pendant ce temps, faites griller à sec vos amandes effilées sur une poelle sèche, en remuant doucement à la cuiller en bois. Attention à ne pas les brûler (feu doux). Emiettez un petit peu et réservez. Faites chauffer votre confiture au micro ondes ou à la casserole, pour la rendre plus liquide.

6/ Essayez d’assembler les biscuits deux par deux. A l’aide d’un pinceau, badigeonner le biscuit entier d’un côté (le côté qui était contre la plaque) et le biscuit à trous des deux côtés. Collez et posez le dessus des lunettes sur vos amandes effilées. Faites cela pour tous les biscuits. Vous pouvez, au lieu des amandes effilées, poser le biscuit sur de la noix de coco en poudre. Le fait de badigeonner le dessus des lunettes fait que les amandes ou la noix de coco reste collée sur le biscuit. Vous pourrez ainsi le conserver plus longtemps sans que ça ne se détache.

7/ Etape importante : dégustez !

Fleurs aux amandes, Al warda…

13 Août



Confiture de lait, dulce de leche, caramel, lait concentré sucré… Oui mais maison !

13 Août

confiture de laitLes photos sont un peu horribles, c’était mal éclairé, en pleine nuit, avec juste l’appareil photo de mon portable… Mais bon, le résultat est délicieusement bon ! J’ai voulu testé une version home made du lait concentré sucré nestlé. Rien de bien compliqué, et les ingrédients, on les a toujours dans nos placards !

Pour un petit pot de ce délicieux caramel :

1/2 litre de lait entier

125g de sucre en poudre

Quelques gouttes d’extrait naturel de vanille, ou du sucre vanillé

1/2 cuil à café de bicarbonate de soude

Dans une casserole haute à fond épais (très importants ces détails), versez tous les ingrédients et faites bouillir à feu vif. en remuant avec une cuillère en bois. Quand le lait se colore, baissez le feu à fond tout en continuant de remuer. Ca prendra environ une demi-heure pour que le mélange commence à avoir une texture de caramel. N’arrêtez pas de remuer pour ne pas laisser le sucre brûler au fond de la casserole. Quand vous obtenez la conssistance voulue, sachant qu’il durcit un tout petit peu en refroidissant, stoppez la cuisson et posez la casserole dans de l’eau froide tout en continuant de remuer. Une fois refroidi, on arrête le remuage (?) et là on a le choix : on met en pot, on sert sur des crêpes, des baghrirs, msemen, on s’en sert dans des pâtisseries (basboussa, corne de gazelle…), on mange à la cuillère (non c’est pas ce que j’ai fais… N’importe quoi d’abord!) ou on tartine sur du bon pain, dans tous les cas, on déguste !

P12-08-09_23.05[01]Bon appétit !

Bouchnikha… Petite soeur de la Chebakya

12 Août


Le mois de Ramadan approche, et déjà on salive à l’idée de savourer ses délices. Chebakya, Makroud, ou Zlabia pour les plus sucrés… Baghrir, Meloui, Msemen, Rzayza, Batbout pour les amoureux de crêpes… Harira, Chorba, Soupe d’orge, petits pains farcis, Briouates, Bricks à toutes les sauces pour les papilles salées… On ne manque jamais d’idée en ce mois, le ventre vide, la tête pleine. La cuisine prend une saveur particulière, et le soir, encore faut-il pouvoir tout manger ! Un jeûneur a souvent les yeux plus gros que le ventre (allez pour le fun, on se le fait en arabe : 3aynik kbar men kerchek !!!) Cette petite douceur au miel est très facile à réaliser. Seule condition (et encore), il vous faut une machine à faire les pâtes. images Les ingrédients sont très simples, et ça ne prend pas beaucoup de temps à faire, ni à manger … On les déguste avec un bol de harira, avec un thé à la menthe, ou comme moi, nature ! Ca fond en bouche et laisse la douceur sucrée du miel vous séduire. Un pur bonheur ! Le seul défaut que je lui trouve moi perso, on n’y trouve pas d’épices comme la Chebakya, un peu d’anis lui donnait un ptit goût épicé en plus. Ca n’engage que moi et peut-être que beaucoup la font épicée déjà. Moi, j’ai utilisé la recette de base pour ne pas me planter, la prochaine sera différente…



Pour 2 plateaux de petites bouchnikhettes :

250g de farine

75g de beurre fondu

25cl de lait tiède

Un peu de sel, de levure chimique et un peu de levure boulangère, de sucre vanillé

De l’huile pour la friture et du miel pour l’enrobage. Pour la déco, quelques graines de sésame grillées si vous aimez.

Faites un puits dans votre farine, y mettre les levures, sel et sucre vanillé et versez-y le beurre fondu et le lait tiède. Mélanger et former une boule. Faites des boules de la taille d’une pomme et faites les passer à la machine à pâtes. Faites passer d’abord pour l’étaler, puis quand vous obtenez la finesse souhaitée, faites passer au rouleau à pâte.

patesPrenez 8 à 10 bandelettes et pincez les deux bouts à 4 ou 5cm d’intervalles pour former la bouchnikha. Coupez et réservez. Répétez la même action jusqu’à plus pâte. Faites frire dans un bain d’huile chaude (attention les mains!). Une fois dorées, retirez les bouchnikhettes et plongez les directement dans le miel pour qu’elle l’absorbe bien. Laissez égouttez sur une grille ou dans une passoire. Décorez si vous le souhaitez de quelques graines de sésame grillées (moi j’aime pas le sésame, je les ai laissées toutes simples) et ensuite…. euh….. dégustez !


Bon appétit !

Omelett’cake aux petits pois et pomme de terre

10 Août

P14-07-09_14.34[01]Voici un plat qui me rappelle ces beaux jours de mon enfance. Vous savez, l’enfance, cette époque où on se souciait de rien, où on pensait encore que la vie était merveilleuse, que tout irait comme sur des roulettes. Ces dimanches ensoleillés où on déjeunait en famille. Le doux plaisir de faire la grasse mat’ réservé au dimanche et lui seul (oui, on allait à l’école le samedi jadis) rendait ce jour de la semaine délicieux. On pouvait dormir jusqu’à 10h (!!!!), on allait jouer dans le jardin (à cette époque où il servait vraiment de jardin) avec une balançoire qui avait des sièges :), on s’inventait des vies imaginaires, avec mes chères cousines, notre jeu c’était « la craneuse » (Ma pauvre Asmaa était toujours obligée de faire la craneuse qu’on détesterait parce qu’elle cranait devant le beau gosse imaginaire du jeu!). Pour mes ptits frères c’était le jeu des deux copains (hahahaha), chacun sa vision du monde hein… Enfin, c’était une époque merveilleuse. Et, à cette époque, le dimanche midi, on mangeait le fameux « Bayd o jelbana » de maman ! Bayd o jelbana signifiant « oeufs et petits pois ». On adorait ça ! D’ailleurs, personne n’a le droit de détester (eh oui!) On le dévorait souvent avec des frites et de la tcharmila dial maticha alias chakchouka. C’était un peu le menu McDo de chez nous ! (en nettement plus bon selon moi)

Voici donc la recette du « bayd o jelbana » !!!!!! (roulement de tambour….)

P14-07-09_14.46Pour 5 personnes :

6 oeufs

1 boîte de petits pois, soit environ 250g

L’équivalent en pomme de terre en dés (250g ou 4 pdt), pour être sûr, vider la conserve de petits pois et remplissez la au fur et à mesure que vous coupez vos pommes de terre, vous obtiendrez la quantité qu’il faut.

Sel,  1 cuiller à café ou plus de poivre, 3/4 d’une cuiller à café de piment d’espelette, 2 cuiller à soupe de coriandre et persil plat hachés, un peu de paprika pour la couleur, quelques tomates cerises pour la déco

Pour une variante avec de la viande, faites revenir 200g de viande hachée avec un demi oignon émincé, sel poivre et un peu de coriandre ou persil (facultatif). Vous l’ajouterez à la préparation.

baydojelbana

1. Eplucher les pommes de terre, les couper en petits dés et les cuire dans une casserole avec de l’eau salée. Une fois que la fourchette peut se planter dedans, retirer, égoutter et réserver.

2. Dans un saladier, mettre les pommes de terre, les petits pois, la viande si vous voulez, les épices et herbes, et ajouter un à un les oeufs (en les cassant à part pour pas tout ruiner avec un oeuf pourri!). Mélanger pour bien incorporer les oeufs.

P14-07-09_13.51[01]

3. Huiler un moule à cake et y verser la préparation. Décorer de quelques tomates cerises si vous aimez. Enfourner une bonne demi-heure à 180°. Pour vérifier la cuisson, planter un couteau, s’il ressort sans « pâte », c’est cuit !

4. Servir avec une petite salade. Vous pouvez ajouter quelques gouttes de tabasco en le dégustant, c’est un délice !

Aujourd’hui je prépare cette recette (sans viande) sous forme de petits cakes pendant la période scolaire, ça me fait un déjeuner délicieux à emporter, rapide à faire et surtout trop bon !!!

Salade de pomme de terre au cumin

9 Août

P30-07-09_14.35Une petite salade fraîcheur pour donner une autre saveur à la salade verte ! Rien de bien compliqué, des dés de pommes de terre cuite à l’eau salée, on y ajoute des touts petits bouts d’oignons, du cumin, et une vinaigrette à l’huile et vinaigre. On prépare son assiette avec de la salade batavia en dessous assaisonée (avec sel,huile,vinaigre), au centre la salade de pomme de terre, autour, tomate et concombre si on aime. Sinon, on peut juste déguster les patates 🙂

P30-07-09_14.35[01]Bon appétit !