Image

My New project

3 Déc

20111202-233506.jpg

Dacquoise amande-noisette & crème pâtissière au chamallow tagada

23 Avr

Ou comment je me suis découvert une nouvelle vocation : Rateuse de gâteau professionnelle !!!!!

Tout commençait si bien pourtant, j’avais mixé mes amandes et mes noisettes, j’avais monté ma meringue, jusqu’au moment de les enfourner…. Ce n’était pas vraiment le résultat souhaité… Plus plat et collant que prévu. Alors l’illusion d’une meringue n’était qu’un pauvre glaçage royal auquel j’aurais rajouté ma poudre de fruits secs… D’où le carnage au moment de décoller le tout de ma feuille. Je préfère oublier ce moment douloureux de ma vie. Bon, on y croit encore, on essaie de rattraper le coup (rattraper le coup ?) mais faut pas trop pousser mémé dans les orties (ou les bégonias pour certaines) un ratage comme celui là ne se rattrape pas ! Sauf si…… on peut camoufler le désastre avec de la pâte à sucre et du gel pailleté… (bon je suis réaliste j’ai rien sauvé du tout…)

Etant donné qu’à la base c’était un gâteau pour fêter le permis du cadet de la famille, je me suis amusée à lui faire un petit A de jeune conducteur (à placer à l’arrière gauche de la voiture pendant 3 ans) ((le vrai disque hein, pas le gâteau…))

Oeufs de Pâques Facebook & Gâteau macaron mousse vanille framboise de chez Picard

19 Avr

Comment à l’Institut des langues un cours spécial Pâques et printemps donne naissance à un oeuf pas tout à fait traditionnel… Ou plutôt comment une jeune prof a oublié qu’elle tenait le rôle de l’adulte normalement ennuyeux et pas trop déluré =>>> Peindre un oeuf de Pâques version Facebook, c’est plutôt sympa !

Dans un autre registre, plus goûtu ma foi… J’ai testé le Macaron aux framboises de chez Picard. Un entremet biscuit macaron, une mousse vanillée et quelques framboises bien goûteuses. Le mariage est bien choisi et l’acidité des framboises est parfaite avec le sucré de la mousse. Seul bémol, on ne sent quasi pas l’amande du macaron.

Un printemps tout en amande…

14 Avr

Les prochaines recettes…

 

 

 

 

 

 

Macarons réussis :)

7 Mar


Oyé oyé mon bon peuple ! Le miracle s’est produit, les cieux ont été cléments, la collerette est née et le macaron s’est enfin dévoilé !!!! Alors sur un fond de « Chérie coco faut pas blaguer … » je vous livre la recette :

 

Pour une vingtaine de macarons au chocolat :

Ingrédients

Pour la ganache au chocolat : 40mL de crème liquide, 50g de chocolat noir, 10g de beurre

Pour les coques :

  • 35g d’amandes en poudre, 65g de sucre glace, 4g de cacao
  • 30g de blancs d’oeufs séparés la veille à température ambiante, 10g de sucre

Préparation

Préchauffer le four à 160° (th 5-6)
Pour la ganache, faire chauffer au micro-ondes la crème, verser sur le chocolat et le beurre et homogénéiser. Laisser refroidir.
Pour les coques, mixer finement le cacao, la poudre d’amandes et le sucre glace, puis tamiser dans un saladier ou sur une feuille de cuisson.
Monter le blanc en neige, lorsqu’il commence à former un bec de perroquet, ajouter le sucre en poudre. Lorsque la meringue est ferme, arrêter le batteur.
Verser en deux fois le tant pour tant (amandes+sucre+cacao) sur la meringue. A l’aide d’une maryse, travailler de bas en haut le mélange. Lorsque le mélange est homogène, continuer à le travailler jusqu’à ce qu’il soit lisse et qu’il forme un ruban qui se détache lorsque vous soulevez la maryse.
Remplir votre poche sans la découper. Enlever les bulles d’air en amenant bien toute la préparation au bout de la poche. Couper la pointe de la poche en un trait horizontal droit.
Sur une feuille de papier cuisson ou une feuille siliconée, coucher les macarons en quinconce (en rang d’oignon), de taille régulière. Bien tenir votre poche à la verticale.
Enfourner 10 à 12 minutes à 160° en déposant votre plaque sur le lèche frites déjà chaud.
Les macarons sont cuits lorsqu’ils résistent un peu quand on essaie de les bouger sur la plaque. Attendez un peu et décollez les.
Garnissez la moitié des coques de votre ganache et formez les paires avec l’autre moitié.

Conseils

1.Lorsque vous préchauffez votre four, laissez y toujours une plaque lèche-frites à chauffer, l’inertie thermique favorisera une belle cuisson des macarons, vous y déposerez votre plaque pour les cuire.
2.Pour éviter que la feuille de cuisson ne bouge pendant que vous couchez les macarons, avec votre doigt, prélevez un peu de pâte (du bout du doigt) et collez en sur les 4 coins de la plaque avant de déposer votre feuille, elle sera fixée.
3.Les macarons sont à déguster le lendemain de leur cuisson. Vous seriez bien déçus de les goûter à la sortie du four, même fourrés. Ils auront la parfaite texture, moelleuse et goûteuse après une nuit dans une boîte hermétique.
4. La cuisson des macarons est bien meilleure dans un four à chaleur tournante (ce qui explique mes moult ratages précédents)

 


Petits coeurs de la St Valentin…

14 Fév

Je te cherche par-delà l’attente
Par-delà moi-même
Et je ne sais plus tant je t’aime
Lequel de nous deux est absent

Paul Eluard

Recette par ici

Tajine de sardines et saumon aux légumes

19 Juin

Vous vous souvenez du Tajine de sardines en kefta … J’ai fais un test en mettant moitié sardines moitié saumon (environ 300g de chaque), le reste des ingrédients est le même (hormis l’aubergine que je n’ai pas mise) le temps de cuisson aussi, le plaisir à manger est encore meilleur, et les bienfaits pour la santé sont toujours au rendez vous :

D’après le théorème du tajine de poisson :

(poisson + légumes)² – matières grasses = bon sur toute la ligne !